samedi 16 décembre 2017

Comptes rendus d'activités

Botanique à Pignans le 16 novembre 2017

Ce jeudi 16 novembre, nous avons profité d'un temps calme et très ensoleillé pour faire une longue (un peu plus de 8km) et très agréable promenade sur les contreforts des Maures, près de Pignans.

Nous avons parcouru un milieu forestier plus ou moins clairsemé, à Quercus suber, le chêne liège, ce que les botanistes appellent la subéraie ou la suveraie. Nous sommes à la frontière de la suveraie humide, qui occupe le versant Nord des Maures et de la suveraie sèche, qui est entre autres, au Sud-Ouest  des Maures (le Var et sa Flore, R. Cruon, p44). Le chêne liège a été sélectionné par les incendies répétitifs, car il résiste au feu, protégé par son écorce miracle.

PB168847

Vue sur la suveraie

Le sous-bois de la suveraie humide est dominé par des légumineuses arbustives. Nous avons vu Cytisus villosus  fréquemment et quelques genêts, dont probablement Genista monspessulana. En revanche nous n’avons vu que quelques châtaigniers, Castanea sativa, qui sont très majoritairement plus à l'Est, sur les versants nord de la suveraie humide.

La suveraie sèche, parsemée de pins d’Alep, recouvre des maquis et ou des cistaies et nous avons vu Arbutus unedo, l’arbousier et Erica arborea la bruyère arbustive, caractéristiques des maquis élevés, ainsi que quelques Calluna vulgaris, la callune qui aime les sols maigres et très acides, en bas des pentes. Cistus monspeliensis et Cistus salviifolius les cistes de Montpellier et à feuilles de sauge, étaient très présents sur les sommets, C. salviifolius souvent associé à Lavandula stoechas la lavande papillon, sur les sols les plus maigres, Cistus monspeliensis, odorant et un peu poisseux, préférant les sols plus profonds. Cistus albidus, le ciste cotonneux était aussi présent.

Dans ce décor, nous avons observé aussi d’autres arbustes, Calicotome spinosa, le calicotome épineux, Spartium junceum, le grand genêt d’Espagne, Juniperus oxycedrus, le genévrier cade, Pyrus spinosa, le poirier sauvage chargé de fruits et Phillyrea angustifolia, la filaire. Laurus nobilis, le laurier sauce a fourni de quoi assaisonner quelques civets.

Les arbrisseaux, comme Daphne gnydium, le garou et Osiris alba, poussaient ça et là.

Enfin ont été reconnues diverses plantes, plus au raz du sol, les fougères: Asplenium onopteris, A. trichomanes et A. ceterach, Lonicera implexa, le chèvrefeuille et Smilax aspera, la salsepareille, Asparagus acutifolius, l’asperge sauvage, et les restes de Scabiosa atropurpurea, Andryala integrifolia, Aspalthium bituminosum, Centaurea paniculata, Misopates orontium, Galatella sedifolia, Reichardia picroides, Cephalaria leucantha, Dianthus balbisii, Solidago virgaurea, Geranium sanguineum , Hypericum perforatum, Clinopodium vulgare, Lavatera olbia, Stachys officinalis, Stachys recta, Teucrium flavum et chamaedrys, Cervaria rivini, Eryngium campestre, Pilosella sp, Silene italica, Serratula tinctoria, Inula conyzae, Origanum vulgare, Brisa maxima, Piptatherum miliaceum, Crucianella angustifolia, etc.

Ce n'était pas une journée de belles découvertes botaniques, plutôt une journée de révision, mais c'est bien normal en cette saison !

Pour télécharger un dossier photographique sur quelques espèces rencontrées, cliquer sur le lien suivant.

 

 

Prochains événements :

16Déc
samedi 16 décembre 2017 10 h 00 - 12 h 00
atelier entomologie : Les libellules
19Déc
mardi 19 décembre 2017 14 h 00 - 17 h 00
CA SSNATV
15Jan
lundi 15 janvier 2018 15 h 00 - 17 h 00
Conférence : « Fils d'Apophis » par Ion Cepleanu.
19Fév
lundi 19 février 2018 15 h 00 - 17 h 00
Conférence :« La mesure du temps » par Ion Cepleanu